Expulsion de Fahad K. : La Suisse n’est pas dégagée de sa responsabilité

2 avril 09

Amnesty International - Le requérant d’asile irakien Fahad K. a été expulsé aujourd’hui vers la Suède à bord d’un vol spécialement affrété. Il est menacé d’un renvoi vers l’Irak. Amnesty International est inquiet pour la sécurité du traducteur irakien et l’organisation demande au gouvernement suisse de prévoir des mesures de protection en sa faveur pour le cas où la Suède décidait de le renvoyer dans son pays.

Amnesty International maintient sa demande vis-à-vis de la Suisse, de garantir la sécurité de Fahad K. Elle doit en particulier suivre attentivement le déroulement de la procédure en Suède. Malgré la convention de Dublin, la Suisse n’échappe pas à sa responsabilité. La loi suisse sur l’asile interdit un renvoi indirect vers le pays d’origine. Au contraire de la Suède, la Suisse ne procède, pour des raisons de sécurité, à aucun renvoi de requérants d’asile vers le centre et le Sud de l’Irak.

« Si la Suède, malgré la situation très volatile et les menaces qui pèsent sur Fahad K. ne devait pas reconnaître un besoin de protection pour ce dernier et décidait de le renvoyer en Irak, il serait du devoir de la Suisse de prendre des mesures pour sa sécurité. Pour protéger sa vie, il faudrait même envisager un retour vers la Suisse » a déclaré Denise Graf, coordinatrice réfugiés de la Section suisse d’Amnesty International.

Avant son renvoi, Fahad K. a été détenu plusieurs jours dans une cellule d’isolement de l’aéroport de Zürich. Il n’a pas pu entrer en contact avec son avocate et n’a pu recevoir de visites qu’à travers une vitre de séparation. Dans une lettre adressée à Markus Notter, Directeur du Département zurichois de la justice et à la Conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf, Amnesty International avait exprimé sa désapprobation face à ces conditions de détention et avait attiré l’attention des autorités sur le fait qu’elles violaient plusieurs dispositions légales.

Une première tentative d’expulser Fahad avait échoué après que Fahad K.se soit fermement opposé à son renvoi alors qu’il était déjà à bord de l’avion. Le Tribunal administratif fédéral avait tiré le frein à main le même jour et avait suspendu le renvoi. Le 19 mars 2009, les juges ont cependant confirmé la décision de renvoi en se basant sur le fait que la Suisse, participante à la Convention de Dublin, n’était pas compétente pour examiner sa demande d’asile puisque Fahad K. avait préalablement déposé une demande en Suède, pays dans lequel il aurait par ailleurs la possibilité de déposer un recours contre la décision d’asile négative déjà reçue.

Fahad K. a travaillé comme traducteur pour les forces américaines en Irak. Accusé de « traitrise », il est menacé par les milices islamistes et a dû quitter le pays. Environ 300 traducteurs comme Fahad K. ont été tués depuis le début du conflit.

Fahad K. est l’un des principaux protagonistes du film "La Forteresse" de Fernand Melgar. Ce film est actuellement projeté dans les salles de Suisse alémanique et présente le quotidien des requérants d’asile au centre d’enregistrement et de procédure de Vallorbe.

Pour lire d’autres articles sur un des thèmes abordés ici, utiliser la fonction «  recherche avancée »
Chartes  |  Qui sommes-nous ?  |  Impressum  |  contact
Palais des Nations, Bureau S-84  |  Avenue de la Paix 8-14  |  CH-1211 Genève 10  |  T: +41 22 917 29 30  
réalisé par vocables.com avec Spip
sommaire le temps L´Orient-Le Jour Geopolitis swissinfo LE COURRIER rue 89 Slate Afrique ipsnews