« Goûtez la révolution » : Taybeh, brasseur en Palestine et fier de l’être

26 juin 14

Taybeh, Jean-Pierre Filiu/ Rue89.com

"La Palestine n’est encore qu’un Etat virtuel, mais elle peut s’enorgueillir d’abriter la brasserie la plus réputée du Moyen-Orient (le blog No wine is innocent avait déjà fait une incursion hors du vin pour vous en parler l’an dernier). Située à trente kilomètres au nord-est de Jérusalem, la bourgade de Taybeh a donné son nom à cette bière d’exception, exportée dans le monde entier.

C’est en 1994, dans la foulée des accords de paix israélo-palestiniens d’Oslo, que Nadim Khoury lance à Taybeh la fabrication de sa bière Golden, mise sur le marché l’année suivante. Les atouts principaux de la Golden Taybeh sont la qualité de l’eau de source locale et la fermentation naturelle durant 21 jours, sans préservatif ni additif. La sélection de houblons tchèques et bavarois est tenue jalousement secrète.

Je n’ai découvert « la » Taybeh qu’une décennie plus tard, lorsque Mahmoud Abbas avait remplacé le défunt Yasser Arafat à la présidence de l’Autorité palestinienne. Dans la vieille ville de Ramallah, j’étais tombé en arrêt devant une bouteille de bière géante dont l’affiche recouvrait un mur avec ce slogan : « Taybeh, goûtez la révolution. »

Oktoberfest à Ramallah

Nadim Khoury a saisi l’occasion de l’élection de son frère Daoud à la mairie de Taybeh pour lancer une Oktoberfest qui est bientôt devenue un des événements les plus courus en Cisjordanie. Bière et musique en font le charme bien sûr, mais c’est aussi l’occasion pour les associations locales de promouvoir produits et créations (la victoire aux municipales des rivaux de Daoud Khoury a amené le repli en 2013 de l’Oktoberfest sur le plus grand hôtel de Ramallah, mais les brasseurs escomptent la ramener à Taybeh cette année).

La bière Taybeh, outre la Golden (5% d’alcool), se décline désormais en quatre autres versions, l’ambrée (5,5%), la brune (6%), la blanche (3,8%) et la non-alcoolisée. Elle est commercialisée sous franchise en Allemagne (où la sévère loi sur la pureté de la bière garantit les productions non-pasteurisées), ainsi qu’au Japon ou en Scandinavie. Les capsules frappées de l’emblème de la brasserie (deux tonneaux et deux épis) sont produites… dans une usine proche de Vernon. Le consul général de France à Jérusalem s’est d’ailleurs rendu récemment à Taybeh.

J’ai visité moultes brasseries, en Belgique, aux Etats-Unis ou en Ethiopie, mais j’avoue que la promenade dans l’antre de la Taybeh m’a particulièrement intéressé. Il est vrai que mon guide, Madees Khoury, la fille de Nadim, rentrait tout juste de Boston et d’un stage à la brasserie Harpoon (où j’avais passé la Saint-Patrick 2013). La devise de l’entreprise est celle de la classe montante des entrepreneurs locaux :

« Ayez confiance et investissez en Palestine. »"

Lire la suite ici

Pour lire d’autres articles sur un des thèmes abordés ici, utiliser la fonction «  recherche avancée »
Chartes  |  Qui sommes-nous ?  |  Impressum  |  contact
Palais des Nations, Bureau S-84  |  Avenue de la Paix 8-14  |  CH-1211 Genève 10  |  T: +41 22 917 29 30  
réalisé par vocables.com avec Spip
sommaire le temps L´Orient-Le Jour Geopolitis swissinfo LE COURRIER rue 89 Slate Afrique ipsnews